AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Top SitesTop Sites  PartenairesPartenaires  

Partagez | 
 

 A walk to remember [Pv Paris]

Aller en bas 
AuteurMessage
Clemence Kennedy
Shut up and be mine ♥

avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas
Emploi/loisirs : Pute de Luxe
Humeur : Tu veux vérifier peut-être?
Date d'inscription : 30/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: L'amour est le moyen légal de se détruire, préférez y le sexe
Relations:
What's your dirty little secret ?: Casseuse de ménage, une vraie garce

MessageSujet: A walk to remember [Pv Paris]   Ven 2 Jan - 22:49

    Ça fait longtemps que je me dis que le monde est rendu trop consommateur et dépendant de leur bagnole pour ne pas prendre une petite marche dans notre grand monde...enfin j'en fais bien parti et si vous voulez, l'environnement pour moi s'est de la chiotte. Profitons pendant qu'on est jeune, les questions existantielles n'ont pas raison d'être. Pourtant il reste qu'aujourd'hui, mes pensées diaboliques ont décidé de prendre du répis...pour se préparer à une quelconque arrivée surprise d'une personne que je n'ai pas l'habitude de porter dans mon coeur. Il était tôt ce matin-là quand j'ai décidé d'aller prendre une petite marche sur la longue Avenue de Wisteria Lane...ce qui en fait, n'a aucun sens. J'étais encore à épier du coin de l'oeil ma femme de ménage, la seule qui me supporte. J'aurais beau l'envoyer balader, il lui faudrait plus pour prendre ses cliques et ses claques. À croire qu'elle a étudié le cas Clemence Kennedy avant de venir faire un tour pour se faire embaucher. Il ne serait pas étonnant que ma réputation me dépasse, nièce de mon défunt oncle; John F. Kennedy. Mais il y avait encore plus. Les hommes me connaissent en autre pour mon ex-site internet, celui qui avait fait de moi la pute la plus riche jusqu'à ce jour, avec tout ce qu'une fille en général peut rêver sauf peut-être l'engagement et une ribambelle de morveux qui suit. J'avais une opinion malsaine de la vieillesse et s'est peut-être pourquoi la plupart des personnes âgées ne m'aimaient pas; elles sentaient ma haine. Enfin bref, il ne me prit pas grand temps pour me désinteresser aux activités de Gertrude puisque moi et les tâches ménagères ça fait deux! Je remontais à l'étage pour inspecter ma garde-robe toujours bien garnie. Un vieux pantalon gris de jogging illumina à travers ma chasse au trésor. Depuis que j'avais abandonné ma job de pute de luxe à voyagement, je ne prenais plus le temps de jogger, j'aimais aller dans un gym. Je ne pus réprimer l'envie de l'essayer et puis je l'accrocha à mon bras et referma les portes de cette gigantesque garde-robe. Ce qu'il faut dire, c'est que je n'avais pas échappé à un bel héritage de mon oncle, même si je n'étais pas encore née à son décès. De plus, mes parents, même à mes 22 ans, ne cessent de m'envoyer des chèques aussi exorbitants les uns que les autres. Je ne leur demande rien, mais eux qui craignent un avenir sombre pour moi veulent absolument que je sois en sécurité. Ce qu'ils sont si....je ne pourrais mettre le mot. Mais je n'ai jamais aimé leur esprit de famille; c'est encore drôle même si je les aime un peu, mais depuis longtemps mon coeur ne connait plus les chaleurs de l'amour et je me console en me disant que je suis la personne sur qui je peux compter et celle sur qui je peux avoir le plus de confiance. Bref, tout en enfilant mon pantalon, je repassais en boucle la chanson ''Gotta be somebody'' de Nickelback. Les paroles avaient un sens, mais généralement je n'y prêtais pas attention, puisque la mélodie l'emporte d'habitude sur tout le reste. C'est avec satisfaction que je découvris qu'il me faisait comme un gant, même qu'il était légèrement lousse sur mes hanches. Je dis resserrer l'élastique pour qu'il me convienne correctement. Le gris me faisait toujours aussi bien avec mon teint doré. J'attrapais sur le coin de ma chaise, un vieux t-shirt bleu marine qui provenait du concert de ma vie; celui des Rolling Stone. Ce groupe avait toujours fais vibrer ma jeunesse et puis bon, je ne pouvais plus m'en détacher. Je l'utilisais généralement pour le sport puisqu'avec le métier que j'exerçais, ça n'avait pas l'avantage de me mettre très très sexy. Je fis une queue de cheval avec mes cheveux chataîns et mis un maquillage clair qui me mettait très au naturel, moi qui osait peu ce style autrement que pour le sport. Mes running étaient tout près à ce que je les enfile et je m'assurais de prendre mon Iphone puisque faire du sport nécéssitait toujours une petite touche musicale. Je dévalais mes escaliers quatre à quatre et ne prit même pas la peine de dire à ma femme de ménage que je quittais. J'étais toujours froide avec les autres et j'aimais bien mes réactions. Je ne voulais pas leur donner les impressions que je les aimais...non mais quand même! J'ai des principes! D'ailleurs, ce comportement me faisait souvent comme résultat qu'on me traitait de garce. En vérité, je suis plutôt d'accord. Pourquoi renier la vérité?

    Ça faisait déjà un bon moment que je trottais sur la Grande Avenue, sois 45 minutes. La sueur avait déjà fais son apparition et heureusement je gardais le même rythme. J'avais amélioré mon rythme cardiaque et ma capacité grâce au gym et je m'en félicitais. Comme la Grande avenue est très passante et que de nombreuses automobiles passaient au intersections, plusieurs n'étaient pas indifférents à Clémence. On me demandait à plusieurs reprises de monter à bord d'une voiture pour aller me reposer, mais je répondais toujours avec mon sourire enchanteur et continuait ma route. Tant mieux si même si je suis couverte de sueur, J'attire les regards de ses hommes en rute. Je vis un banc libre et décidais de prendre une gorgée d'eau avant de repartir. Je la pris et soudain mes yeux s'allumèrent toute suite avec un supçon de malice sur le coin de ma bouche. J'observais très attentivement et ris intérieurement.


    *Tient, tient! Si ce n'est pas Miss Rencunière qui fait du shopping*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paris Lydia Handcott
Miss Sandale Rose
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 27
Localisation : Bayonne
Emploi/loisirs : Forum, télé, lire...
Humeur : Super toujours en forme et avec le sourire !! ^^
Date d'inscription : 27/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: Qui ne tente rien n'a rien...
Relations:
What's your dirty little secret ?: Amoureuse en secret de Charles T. Porter

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Sam 3 Jan - 1:28

Quel matinée de fous... Paris avait passer son temp a réflechir (elle réflechissait elle ???)... Faut dire que oui car elle avait essayer de savoir pourquoi elle avait encore des sentiments pour Charles. Pourquoi ??? Mais cela ne s'expliquer pas elle était toujours amoureuse de lui et puis point barre il fallait pas chercher midi a quatorze heure... Bref, Paris defait les cent pas dans sa villa, elle entendait Charles grogner dans la chambre a côté. Elle marcher dans sa chambre donc elle devait faire du bruit avec ses talons... Elle lacha un pardon pas trop fort et elle s'arêta s'asseyant sur son lit moletoneux... Elle se rongea un peu les ongles et esseya de penser a autre chose...

Elle alla dans sa garde robe et prit sa tenue pour aller courir... Elle prit son ipod et partit s'habiller dans sa grande salle de bain... Elle sortit toute habiller après dix minutes de retouche beauté etc...
Elle mit son ipod sur ses oreilles en mettant sa chanson préférée "Womanizer" de Britney Spears.
Ah voila qui était mieut, elle arriver enfin a penser a autre chose.
Elle sortit de chez elle en grande hâte et parcourut la grande avenue en courant... Elle s'assit sur un banc très ésoufler et elle regarda droit devant elle...
Merde... Elle la vut... Oh... non mais non... Pas elle pas maintenant par pitier...
Cette Clemence était tellement culoter (encore plus qu'elle...) qu'elle n'allait pas se géner a débarquer a côté d'elle d'une minute a l'autre...


[HJ // Désoler pas trop d'inspirations...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-mam.keuf.net
Clemence Kennedy
Shut up and be mine ♥

avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas
Emploi/loisirs : Pute de Luxe
Humeur : Tu veux vérifier peut-être?
Date d'inscription : 30/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: L'amour est le moyen légal de se détruire, préférez y le sexe
Relations:
What's your dirty little secret ?: Casseuse de ménage, une vraie garce

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Lun 5 Jan - 1:06

    Je riais intérieurement de la possiblité de la tournure des évènements. Elle ne m'aimait pas, je pouvais le sentir à des kilomètres à la ronde. Pourtant, les grands airs de défis et de prétention ne m'ont jamais impressionnés un tant sois peu. Je connaissais ses comportements que j'avais d'ailleurs moi-même l'habitude d'appliquer. Le monde manquait maintenant d'originalité dans sa cruauté et sa prétention. Moi-même, je me trouvais peu créative. J'avais beaucoup de bonnes idées, mais les bonnes vieilles méthodes sont toujours très efficaces. La mesquinerie n'allait pas être le point avec lequel j'aborderait Mademoiselle Handcott. Oh non, si je veux bien viser juste, je n'aurais qu'à faire mention du mec avec lequelle elle était en couple pendant près de deux ans et que dès mon arrivée, j'avaitsgâché cette belle relation pour que, Paris se retrouve célibataire. C'était pour cette raison d'ailleurs, qu'elle ne m'avait jamais aimé et elle ne se gênait pas pour me le faire savoir. Bien sur, ça m'avait toute suite charmer moi qui savait que la blondinette était aussi vilaine que moi, mais probablement pas assez maligne pour se faire duper aussi facilement. Je ris de nouveau intérieurement en sachant que j'avais une fois de plus accomplie ma mission; briser un couple. Ça me faisait un plaisir fou, personne ne peut s'imaginer comment. Ce qui m'amusait encore plus s'était de savoir que j'étais celle qui avait la partie la plus facile du boulot puisque gérer le reste n'était pas nécéssairement une partie de plaisir. Souvent, le mec se rendait compte de son erreur et allait supplier la fille de le reprendre. Dans la grande majorité des cas, le mec restait célibataire et la fille gardait sa haine par un orgueil non dissimulé. J'avais déjà eu affaires à quelques couples mariés qui durent divorcés. Mais jamais on ne put me contacter parce que je n'avais pas donné ma vraie identité. Ils ont surement du chercher longtemps une "Brandy Pembroock" ou une "Violette King" et je n'ai aucun sympathie pour ses chers inspecteurs qui ont du me chercher partout à travers le globe. Enfin bref, j'ose espéré que ces mecs s'en soient bien tiré. Ce n'est tout de même pas leur faute si leur femme ne s'occupaient pas bien d'eux à la maison. Un mari ça se gâte. Enfin bref, moi et l'engagement ça fait deux! J'aime mieux en rester là pour le moment.

    Tout en observant ma proie à venir je repassais de vieux souvenirs qui jouais en boucle dans ma tête. Je revoyais Steven qui me faisait de belles promesses, dans sa vieille corolla grise au milieu du ciné-parc. Il me promettait de me rester fidèle jusqu'à sa mort, de me décrocher la lune, bref pleins de conneries du genre qui à l'époque, sonnait comme une douce chanson à mes oreilles. Steven, un charmant garçon de Boston, était l'une des principales raisons pourquoi je m'étais engagée dans ce métier. Il m'avait tellement fait souffert; je n'avais jamais ressenti une telle douleur. Ce cher enculé m'avait fait de belles promesses et je lui avais tout donné, surtout ce que j'avais de plus précieux à une époque; ma virginité. Alors que je croyais tout ce qu'il me faisait gober, il sortait avec des filles de deux fois notre âge et n'avait pas manqué de me tromper à plusieurs reprises. Notre relation s'était stoppé net et je devais porter le lourd fardeau d'un deuil amoureux. Au lycée je n'avais plus d'amies à cause que j'étais une de ses manipulatrices et tout le monde avaient fini par s'en rendre compte. Il m'avait resté au moins l'amour, mais celui-ci n'avait jamais été bon avec moi. Et puis deux autres nigauds sont aussi rentrés dans ma vie pour en sortir plus brutalement les uns après les autres. Après, jamais plus je n'ai accordé mon amour à personne. J'avais été trop déçue pour pouvoir tenter à nouveau. Peu de personnes avaient eu vent de ses relations. Ma soeur en eut quelques brides, mais ce fut sinon la seule que je connaisse, qui connaissaient un tant sois peu ce passé. Aujourd'hui, ce monde de vie me convenait parfaitement et je ne remettais jamais en question mes choix. Ma haine et mes vengeances perpétuelles me satisfaisaient grandement, beaucoup plus que j'aurais pu m'y attendre. C'est d'aillers cette soif de bagarre et de violence qui m'attirait vers Paris. J'avais le goût de lui faire mal; de lui rappeler de douloureux souvenirs. J'étais émunisé à la souffrance à présent puisque je m'y protégais moi-même. Par contre, ce n'est pas parce que je n'aime pas la souffrance, que je n'aime pas celle des autres. J'étais bien décidée à la voir sortir le bouquet pour essayer de me mettre K.O. J'en avais vu plusieurs et ce n'était certainement pas elle qui me laisserait sans voix. Bien au contraire...

    Contrairement à ce que j'aurais pu m'attendre, elle ne fit pas un rictus en me voyant, mais plutôt une moue paniquée, ce qui me décocha un petit sourire du coin des lèvres. Si elle n'était pas préparée à me rencontrer, j'avais en poche l'effet de surprise en bonus. J'attendais le feu vert pour traverser et remarqua qu'elle n'avait pas de baquets. Cette pimbêche n'avait pas décidée de faire les boutiques; c'est bien la première fois! À ce que racontait son ex, elle dépensait tout les billets qui avaient le malheur de passer entre ses mains. C'est ce qu'on appele avoir les mains en feu. Néanmoins, cette histoire remontait déjà à fort longtemps, environ à 3 ans du moment présent. Elle pouvait avoir changer, mais selon moi c'était impossible. Les gens ne changent pas, ils se transforment et prétendent avoir quelque chose de changer alors qu'ils sont les mêmes. Si tu es une garce, tu le resteras toujours c'est évident. Le feu passa enfin au vert et je traversais la rue d'un pas assuré en sa direction en gardant mon sourire remplie de malice. Je prenais soin d'étteindre mon Iphone pour être sure de ne pas être dérangée et le glissa dans ma poche de jogging. Une fois arrivée de l'autre côté de la rue, je ne lui laissa pas le temps de partir et lui répondut sur un tont mi-moqueur mi-charmant


    "Alors toi et James, ça roule toujours?

    Je ne pus m'empêcher d'aggrandir mon sourire rempli d'allusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paris Lydia Handcott
Miss Sandale Rose
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 27
Localisation : Bayonne
Emploi/loisirs : Forum, télé, lire...
Humeur : Super toujours en forme et avec le sourire !! ^^
Date d'inscription : 27/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: Qui ne tente rien n'a rien...
Relations:
What's your dirty little secret ?: Amoureuse en secret de Charles T. Porter

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Lun 5 Jan - 18:22

OH... My... God... Mais c'était vraiment mais vraiment sa veine aujourd'hui... Hier elle avouer son amour a Charles en pleurant a chaude larme et en plus de ça elle avait pleurer pour ça ??? Oui bien sure qu'elle avait pleurer pour ça mais c'était une pleurnicharde d'habitude non ??? Non ce n'était pas une fille a pleurer pour un oui ou pour non c'était d'aileur la première fois que celle ci pleurer devant un garçon cette haine et cette rancune !!
Bon fallait dire que ce n'était pas très fute fute de sa part de lui avoir avouer son amour... Elle l'aimait ??? Et bien ça elle ne le savait pas trop mais bon elle lui avait quand même dit tout ce qu'elle penser sur lui et elle et leur amour d'avant...

Cette garce qui lui fesait face de l'autre côté de la rue lui avait pourit la vie il y a trois ans de cela... Paris avait la vie bien, elle était heureuse, elle avait tout ce qu'elle voulait et tout ce dont elle rêver... L'amour, la fidelité de son être cher son petit copain... Elle avait des idées plein la tête, elle était rester longtemp avec cette homme mais une fille arriva prénommer "Clemence Kennedy"...
Rien que de prononcer se prénom Paris avait envie de s'arracher les cheuveux (oh non pauvre cheveux...).
Elle regardait droit devant elle ayant envie que celle ci traverse et se fasse écraser.
Elle menait donc la belle vie avant et cette peste... cette garce et pire que ça que dis je a débarquer dans sa belle vie et a tout foutus en l'air...

Elle qui était si heureuse avec son petit copain c'est laisser faire par cette bitch de Clémence qui a foutus en l'air sa vie et sa relation amoureuse...
Vous allez vous demandez mais ui peut bien faire une chose pareille ???
Foutre la vie d'un couple en l'air comme ça en moins de temps qu'il en a fallut a Paris pour fonder cette relation, et du jour au lendemain tout bascule...
Franchement je vous le dis moi cette fille c'est la pire de toute, pire que Presley encore plus pire que toute les filles avec qui elle avait pu s'embrouiller...
Elle n'a pas de coeur, pas d'âmes, comment une fille peut elle être aussi dure avec soi même et les autres... Elle ne doit pas avoir confiance en elle pour faire tout ça non je ne le croit pas du tout qu'elle est confiance en elle...

Elle est si puéril tout le temp en train de lancer des pics a tout le monde...
Paris regarda encore droit devant elle sachant bien que celle ci la regarder encore et encore avec son sourire de folle interminablement sctocher sur sa bouche flétrie (j'éxagère la quand même...) !! ^^
Quelle ironie du sort, celle ci se lever pour traverser la rue et aller droit devant elle... Paris soupira et tourna la tête comme une enfant battus...
Allez il fallait l'afronter elle n'allait pas se laisser faire cette fois ce n'était pas elle qui allait perdre non loin de la...

En tout cas elle n'allait pas s'avouer vaincu de si tôt alors la non ne compter pas la dessus et Clémence ne devait pas croire qu'elle aller se laisser faire encore une fois comme d'habitude... Celle ci arriva devant elle et elle s'assit a côté d'elle sur le banc pour rire ironiquement et dire "Alors toi et James, ça roule toujours ???"
Paris se mordit la lèvre et elle s'efforça n'est en moins de ne pas se tourner pour lui mettre une bonne baffe monumentale et la gifler...
Elle savait ce qui la mettait en rogne, c'était de lui tenir tête déja d'un et après ça de rester tout a fait calme pendant que celle ci vous lancez des pics. Paris seforça alors de rester calme et elle lui répondit en lui disant :


- Et bien sa va très bien... On est toujours en contact d'ailleur j'ai son numéro encore si tu le veut... Tu pouras peut être re foutre la merde comme tu saît si bien le faire avec sa nouvelle compagne... Elle adorera sûrement ça !!

Oui bon restez calme n'était pas le bon mot car la on ne pouvait pas dire qu'elle était très calme pour l'instant... Elle était rentrer dans son jeu et ce n'était pas du tout ce qu'elle aurait du faire non au contraire...

[HJ // Désoler post vraiment a chier... Et encore je pèse mes mots... Je ferait mieut le prochain post désoler...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-mam.keuf.net
Clemence Kennedy
Shut up and be mine ♥

avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas
Emploi/loisirs : Pute de Luxe
Humeur : Tu veux vérifier peut-être?
Date d'inscription : 30/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: L'amour est le moyen légal de se détruire, préférez y le sexe
Relations:
What's your dirty little secret ?: Casseuse de ménage, une vraie garce

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Mar 6 Jan - 4:24

    J'étais assez fière de mon entrée, ne prenant même pas la peine de faire de petites salutations hypocrites pour me donner des airs. J'étais assez directe dans ce genre de truc et foncer droit au but dans ce cas-ci était bien plus appréciée que de tourner autour du pot. Vous pensez que j'aurais autant de chien si je prenais mon temps pour expliquer et amener dans la conversation une petite mesquinerie alors que j'aurais l'occasion d'en dire plein? Probablement pas. De toute façon, j'avais observé que quand on choisissait d'y aller droit au but, on récolte plus de frustration et de réactions. Ce que j'aimais particulièrement s'était de voir le visage des personnes se transformer lorsque j'allais les chercher droit au coeur. Il y avait toujours un rictus et tu voyais la personne clairement réfléchir. Tellement que c'est flagrant, je pourrais presque les entendre réfléchir et les entendre penser "Salope". Généralement, ils plissaient tous les sourcils et leur sourire n'avait plus raison d'être. Avec l'expérience, ce m'était rendu presque habituel. Il y en avait toujours quelques uns qui tentaient de montrer que rien ne les affectaient et que ce que j'avais dis ne les avaient nullement touché, mais je n'étais pas idiote et peu de temps après leur manège sabotté, ils levaient le drapeau blanc et laissaient place à toute la colère possible d'avoir. Je devais quand même faire attention, je faisais parfois face à des gens aggressifs et qui n'auraient pas hésité un instant à me frapper. Les premiers temps, ça m'avait déstabiliser. Avec le temps, j'avais réussi à canaliser ce trouble et j'étais capable de garder le sourire que tout le monde déteste. Mon sourire de nargueuse je disais. Pourtant, j'avais parfois échapper à des mecs violents qui auraient pu me frapper et passer proche de me tuer. Heureusement je suis prudente et je décèle les personnalités. Néanmoins, avec maintenant mes 3 années, bientôt 4, d'expérience, j'avais appris à refuser des clients du genre pour ma sécurité. Bien sur, j'en étais à penser à ma sécurité alors que je ne pensais pas au tas de personnes que je laissais dans de tristes disputes et des déceptions morales. Un peu égoïste non? Après tout, je suis Clemence Kennedy et Clemence n'éprouve aucune pitié pour les autres!

    Lorsque je lui balançais le truc sur James, elle me répondut de façon maladroite "Et bien sa va très bien... On est toujours en contact d'ailleur j'ai son numéro encore si tu le veut... Tu pouras peut être re foutre la merde comme tu saît si bien le faire avec sa nouvelle compagne... Elle adorera sûrement ça !!". Toujours en contact...lorsqu'elle prononça ses mots je lui décochais un sourire. Elle était bien mauvaise menteuse ou elle avait la mémoire courte. Au dernier appel de James, qui remonte à maintenant un an déjà, m'avait dis qu'il n'avait toujours pas de nouvelles d'elle. Il avait dit que Paris avait tellement été en pétard qu'elle ne pouvait même pas supporter d'être ami avec lui. Ce n'était pas faute d'essayer avec quelques coups de fils, disait-il, mais elle ne répondait jamais ou lui criait des bêtises donc voilà. C'est vrai que 2 ans de belle relation sabottée...ça faisait mal. Surtout que rien n'était prévu xD. La pauvre, j'aurais du lui envoyer des fleurs. Mais bon, je n'avais pas un centime qui lui était destinée dans mon porte-feuille donc plutôt oublié xD. Enfin bref, qu'elle me mente ou pas, son problème! De toute façon, qu'elle est renouée avec James ou non, ça m'était bien égale. Puis elle continua que je pourrais aller gâcher son couple; de nouveau. Ça me semblait intéressant. Ça prouvait juste qu'il n'est qu'un imbécile et qu'il n'apprend visiblement pas de ses erreurs. Malgré tout, les cas extérieurs à Wisteria Lane ne m'intéressait plus. Je préférais limiter mes déplacements. C'est trois dernières années j'avais tellement voyagé que j'avais besoin de prendre une pause. Ça n'a l'air de rien, mais c'est assez épuisant. Surtout quand tu dois partir de Hong Kong pour aller à Los Angeles le surlendemain. Les hôtesses me connaissaient presque par coeur. À force de passer son temps à voyager, on finit par se faire des lignes aériennes du monde entier. Tout de même, sa réponse était flagolante. Je sentais un sentiment de retenu et il était difficilement caché. Si Paris ne voulait pas que je m'en rende compte, c'était trop tard. Elle pensait sûrement à me frapper ou quelque chose du genre. Ça ne faisait que commencer et je m'en réjouïssais...Allélulia! C'est avec une certaine lenteur et une voix mieleuse que j'enchaînais


    "Oh non ça te ferait trop plaisir! Et j'ai affaire à Wisteria Lane, donc je te conseillerais d'oublier. Merci quand même"

    C'est vrai, fallait quand même que je la remercie. Après tout, elle voulait que je continue à m'amuser et bon, que j'aie un client en plus. Vraiment, c'est un coeur cette Paris ^^....J'avais quand même refusé ce cadeau empoisonné qui dans le fond, n'était pas vraiment une invitation. De toute façon, je sais qu'à quelque part, bien caché dans le fond de cette blondasse, ça lui aurait fait un grand bien. Un petite sentiment de satisfaction de savoir qu'une autre fille s'est fait dupée et s'est trompée sur le cas de son ex pensant qu'il était un mec bien. Elle se sentirait moins cruche ainsi et elle aurait sa genre de vengance pour elle-même. Et croyez moi, je n'étais pas pour lui donner ce petit bonheur. Oh non, la seule personne qui devait s'en amuser s'était moi-même et personne d'autre. À ce moment même, je me demandais bien ce qu'elle devait penser. La première qui me venue en tête fut qu'elle ne pensait pas; elle était bien trop conne pour ça. Je ris de nouveau intérieurement. Je l'avais toujours imaginer avec une cervelle de moineau et parfois je me demandais si je ne m'approchais pas de la réalité. J'avais cette manie de ne pas connaître les gens à 100%, mais de les deviner à 90%. Je suis du genre à me faire des préjugés dès le moment où nous échageons un regard ou une parole et c'est sur ses bases que je construis mon opinion sur cette personne. La plupart du temps, personne n'avait grand chance et mes opinions n'étaient pas très positives. Cette façon de voir les gens sur le mauvais jour plutôt que sur le bon était pratique courante chez moi. J'imagine que les gens ne devaient pas toujours avoir une bonne impression de moi, mais tant qu'on ne me connait pas, je crois qu'on peut me juger avec un regard de bonne façon. Si c'était le contraire, il ne devait pas s'attendre à plus de mon côté non plus. Enfin bref, j'inspectais la tenue de Mademoiselle Handcott. Elle était pratiquement tout en rose; quelle poupée Barbie! J'avais rârement vu des filles aussi superficielles que ça et croyez moi, j'en ai vu des pimbêches tout au long de ma courte vie. Je ne pus cacher ma mine sarcastique et m'empressa de répondre sur le même tont que mon expression faciale

    "Ta vie amoureuse est probablement morte, regarde toi..."

    Un habit de petite princesse de barbie qui fait du sport. PAR PITIÉ. Elle devait vraiment déséspérée pour compter sur le jogging pour se trouver un mec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paris Lydia Handcott
Miss Sandale Rose
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 27
Localisation : Bayonne
Emploi/loisirs : Forum, télé, lire...
Humeur : Super toujours en forme et avec le sourire !! ^^
Date d'inscription : 27/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: Qui ne tente rien n'a rien...
Relations:
What's your dirty little secret ?: Amoureuse en secret de Charles T. Porter

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Mar 6 Jan - 14:54

Paris regardait bizarrement sa voisine de banc !! ^^
Elle avait envie de lui mettre une grosse tarte dans sa grande gueule car elle l'énerver de plus en plus... Elle eut un rire sarcastique qui sonna faux quand celle ci lui dit "Oh non ça te ferait trop plaisir! Et j'ai affaire à Wisteria Lane, donc je te conseillerais d'oublier. Merci quand même..."
Paris ricana interieurement encore une fois et elle réflechit un instant...
Devait t'elle rentrait dans son jeu encore une fois ou faire comme si de rien n'était et lui mettre un coup de poing pour lui refaire son jolie visage d'ange...
Elle se grata la tête doucement pour réflechir a d'éventuelle possibilité...
Bien elle devait lui répondre et rentrer dans son jeu, enfin du moins pour l'instant car elle savait bien que celle ci aimer ça qu'on rentre dans son jeu...
Elle serait satisfaire d'elle et Paris pourait passer a l'attaque en fesant resurgir son passé de prostituer... Elle se tourna vers elle et lui lançant un grand sourire rempli de vilaine chose et elle lui répondit en lui disant :


- Ah... Sa me ferait trop plaisir et pourquoi ça ???
Je suis pas une grande folle comme toi qui aime bien faire du mal aux gens a longueur de temps... Franchement tu fait peine a voir tu saît...
Avec cette tenue tu fait vraiment pitier... T'est a gerber...


Elle lacha un petit rire forcer quand même et regarda la tête que tirer Clemence...
Bon fallait dire que les paroles des gens ne l'ateigner vraiment pas souvent mais peut être que cette fois ci sa serait le cas qui saît...
Elle regarda en arrière entendant des cris de gamins... Elle poussa un soupir, fallait dire qu'elle était un peu crisper quand même mais elle ne le montrait pas trop car elle savait très bien que celle ci s'empresserait de lui faire remarquer...
Elle ne voulait pas continuer a lui parler... Mais bon elle n'allait quand même pas se défiler pour si peu non ??? Non elle n'allait pas partir c'était obliger qu'elle reste là...
Elle regarda dans la direction de sa coéquipière... Elle n'avait qu'une seule envie encore une fois c'était lui mettre sa main dans la tronche... Bon elle se repetter bien sûre mais c'était vrais, elle avait envie que celle ci se suicide et se fasse écraser sur la route... Oui on saît que Paris était folle mais bon... Bref elle atendait que celle ci lui réponde s sa question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-mam.keuf.net
Clemence Kennedy
Shut up and be mine ♥

avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas
Emploi/loisirs : Pute de Luxe
Humeur : Tu veux vérifier peut-être?
Date d'inscription : 30/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: L'amour est le moyen légal de se détruire, préférez y le sexe
Relations:
What's your dirty little secret ?: Casseuse de ménage, une vraie garce

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Lun 19 Jan - 0:32

    Elle pensais fort cette Paris! Ma foi, pour une petite écervelle j'étais vraiment surprise! M'enfin, même si elle pensait fort, elle ne devait pas penser grand chose xD! Je me suis toujours amusée de me moquer des petites princesses barbie. En fait, ces filles se croient tellement bonnes qu'elles n'envisagent même pas que leur mec peuve en avoir plein les bras et aller se faire réconforter dans les bras de belles malignes...comme moi! Elles ont tous leur air de "Parle à ma main" ou "J'ai cassé mon ongle" et elles ont la grande manie de laisser entrevoir tout ce qu'elles pensent. Alors, leurs paroles sont leur reflet de leur Q.I. Je ne dirais pas que Paris est une demeurée, mais elle n'est pas loin de l'être. D'ailleurs, si elle avait été moins stupide, elle n'aurait pas embarqué dans mon piège. Pas que je m'y attendais pas, mais j'aurais quand même pensé qu'elle aurait été plus intelligente qu'il y a 3 ans. Dommage, mes doutes étaient fondés! De droite à gauche, je pouvais voir son expression de vouloir de nouveau me déformer le visage avec ses petits points qui, du coup, ne me déstabiliseraient guère à l'envie de vouloir m'en boucher un coin. Même si Paris avait une longueur d'avance en grandeur que moi (car oui je suis très petite: 5 pieds 2), je frappais plus fort qu'elle. J'avais suivi des cours d'arts martiaux avancés avant de m'engager dans l'industrie de la prostitution. C'est utile de savoir se servir de ses poings, surtout quand le mec n'a pas l'air trop net et qu'il a une arme pas loin dans son tiroir de commode. Elle me balança donc ceci: "Ah... Sa me ferait trop plaisir et pourquoi ça ???". Et c'est à moi qu'elle demande pourquoi? L'idiote! Je n'avais pas besoin de lui expliquer, elle était parfaitement au courant. Je pus même percevoir un tremblement de lèvre quand elle le prononçait. Plus elle parlait, plus elle me donnait des arguments pour mettre contre elle. Plus elle parlait, plus elle se foutait dans la merde. Personnelement, ça m'arrangeait beaucoup puisque ça ne faisait que m'amuser. Je laissais passer une mère et ses enfants devant nous avant de répondre. J'étais peut-être une garce, mais j'avais un coeur. Les enfants de 4 ans ne devaient pas savoir ce que s'étaient le sexe. Sinon, ils passeraient leur nuit à épier leurs parents dans les feux de la rampe.

    "Si tu penses que je vais être le pion de ta pseudo-vengeance, tu peux aller paître. Je n'ai aucun intérêt à te rendre service indirectement. Si tu as des comptes à règler avec ton ex, qui baise comme un dieu en passant, que tu les fasses toi-même!"

    J'avais prononcé ses paroles de façon à me faire penser à un vipère, avec un langue de serpent. Ce n'était pas mon signe astrologique chinois, mais peut-être que dans une autre vie ça l'avait été. Je ne fus pas surprise de voir une personne âgée passer avec un air dégoûté lorsque j'avais prononcé "ton ex qui baise comme un dieu". Le sexe pour les vieux étaient tabboo et en parlait ouvertement dans la rue devait être une honte. J'arquais un sourcil en sa direction et elle se signa. Bien oui, comme si Dieu allait te protéger de mes propos! Elle finira en enfer tôt ou tard elle aussi. Pendant ma brève tournure d'attention de Paris, je l'avais vu rougir de colère de nouveau et entendit la suite de son petit discours "Je suis pas une grande folle comme toi qui aime bien faire du mal aux gens a longueur de temps... Franchement tu fait peine a voir tu saît...". Je fis mon sourire malicieux et rit intérieurement en regardant dans sa direction. Oui j'étais une grande folle et après? J'aime le malheur des autres et après? Qu'est-ce que ça peut changer dans sa petite vie minable? Elle parle comme si elle était blanche comme neige, mais Mademoiselle Handcott avait ses vices. Je n'en étais peut-être pas au courant, mais je savais parfaitement qu'elle n'était pas net. C'était comme si l'hôpital qui se moque de la charité. Je n'avais pas besoin de lui dire qu'elle perdait son temps à me lancer mes quatre vérités, j'étais convaincue qu'elle en était déjà au courant. On pouvait me dire mes défauts; je m'acceptais comme je suis et je suis bien l'une des râres personnes dans Wisteria Lane qui s'assume pleinement. J'étais peut-être menteuse de nature, mais je ne me mentais pas à moi-même. Ça serait trop ridicule et puis j'ai d'autre énergie à mettre ailleurs que là-dedans. Plus on passe de temps à se questionner et à essayer de se changer, plus on perd du temps pour vivre notre jeunesse éphémère. Quand j'aurais la peau frippé et que j'aurais besoin d'un dentier, peut-être, mais d'ici là je n'en avais absolument rien à faire. Puis elle me lança ceci "Avec cette tenue tu fait vraiment pitier... T'est a gerber...". Tient tient, elle n'avait pas écouter ce que j'avais dis. À croire qu'elle est plutôt étourdie cette pauvre cruche! En plus, elle n'était pas très bien placée pour parler; elle était dans une tenue de la tête au pied rose bonbon et était dégoulinante de sueur; bien plus que moi! La seule réaction que j'eus fus d'éclater de rire et de rajouter

    "Et c'est mademoiselle boule de gomme tombée dans la marmite de sueur qui parle comme ça? T'es à gerber? T'as quelle âge au juste? 14 ans? Voyons, agis en adulte!"

    Non mais! Il n'y avait que les gamines de cette âge qui disaient ça. Elle faisait pitié, j'avais presque le goût de lui donner 1$. Je l'a voyais crispée et je m'en réjouis emplement. J'avais mon sourire nargueur et à mesure que les choses avançaient, je savais que je ne pourrais m'en défaire.

    [Désolé si j'ai été lente pour répondre! J'étais occupée! J'espère que la longueur du poste compensera]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paris Lydia Handcott
Miss Sandale Rose
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 27
Localisation : Bayonne
Emploi/loisirs : Forum, télé, lire...
Humeur : Super toujours en forme et avec le sourire !! ^^
Date d'inscription : 27/12/2008

ALL ABOUT YOU.
Citation: Qui ne tente rien n'a rien...
Relations:
What's your dirty little secret ?: Amoureuse en secret de Charles T. Porter

MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   Lun 26 Jan - 14:48

Alors là c'était vraiment la goutte qui fesait déborder le vase... Mais pour qui elle se prenait celle là a lui faire des réflexions du genre...
Bon Paris c'était bien venger aussi en lui disant qu'elle était a gerber mais le fait et que Paris était elle aussi habiller en rose bonbon et qu'elle n'avait pas penser du tout a ce que celle ci allait lui dire...
C'était le comble, le comble de tout les combles, elle c'était fait pièger elle même vu qu'elle savait très bien comment celle ci allait lui rendre son petit commentaire désobligeant... Bon elle avait envie de s'engueuler avec elle pour sûre mais fallait qu'elle arête de stresser pour rien la poulette là...
Elle l'écouta cependant dire "Si tu penses que je vais être le pion de ta pseudo-vengeance, tu peux aller paître. Je n'ai aucun intérêt à te rendre service indirectement. Si tu as des comptes à règler avec ton ex, qui baise comme un dieu en passant, que tu les fasses toi-même !!"...
Paris failit lacher un petit cris mais il fut étouffer car aucun son n'était sortit de sa bouche... Mais pourquoi cette petite peste lui fesait effet de ressort.
Et que a chaque fois qu'un son sortait de sa bouche pour lui faire une réflexion Paris se mettait dans des état pas possible...
D'habitude c'était elle qui prenait bien en charge la situation et c'était elle bien entendus qui avait toujours le dessus.
Bref, elle se contint donc de crier et la regarda faiblement une lueur de tintements dans les yeux...
Elle se rapellait que son ex lui avait parler peu après de la relation qu'elle avait entretenus avec Clémence...
Ouf... Elle était très bonne au lit lui avait t'il dit mais... Niveau cerveau c'était pas trop son fort quand même...
Paris eut un sourire qui se forma instinctivement sur ses lèvres remplis de glossy.
Elle allait peut être lui sortir une autre vanne dans son genre non ???
Non... Pas pour l'instant mais elle se contenta juste de lui répondre en lui disant :


- Hum... Pour une fois ta raison... C'est vrais qu'il baise comme un dieu...

Elle prit sa petite glace pour se regarder vite fait bien fait... Et elle vit qu'elle avait tout a coup une meilleure mine qu'avant. Elle eut un autre petit sourire en coin écoutant celle ci dire "Et c'est mademoiselle boule de gomme tombée dans la marmite de sueur qui parle comme ça? T'es à gerber? T'as quelle âge au juste? 14 ans? Voyons, agis en adulte !!"... Elle eut un rire sarcastique et méchant cette fois ci pour lui répondre en lui disant :

- Et c'est toi qui ose me dire ça...
Tu te fous vraiment de ma gueule toi...
Et le coup de la pute qui fous la merde dans les couples c'est de quel âge sa tu crois ??? Hein va y dis moi toi qui est si forte en calcul ???
Hum... Cette blague tu n'est que folle écervellée...


Ouais c'est ça et c'est elle qui parler pour lui dire ça ???
yes, elle pouvait se regarder dans la glace avant de parler mais bon...
Bref... Pasons, passons...


[ HJ // Pas grave pour le temps moi aussi je suis désolé pour le temps de ma réponse !! ^^ Pas très folichon moi qui plus est...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-mam.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A walk to remember [Pv Paris]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A walk to remember [Pv Paris]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Baltimore :: Centre Ville :: La grande Avenue-
Sauter vers: